Faut-il rester en couple pour le bien-être de ses enfants ?

La vie de couple n’est pas simple et il peut arriver que deux personnes prennent des chemins opposés... Mais voilà, un élément bloque fréquemment les parents : les enfants. Nos psychologues décryptent pour vous cette thématique.

Faut-il rester en couple pour le bien-être de ses enfants ?

La vie de couple n’est pas simple et il peut arriver que deux personnes prennent des chemins opposés. Rien n’y fait, le temps, les efforts, les tentatives de projets … Tout finit par les éloigner. Finalement, le CDI relationnel tant attendu et désiré fait place à une envie de rupture de contrat ! Mais voilà, un élément bloque fréquemment les parents dans leur volonté de liberté : les enfants. 

  • “Je peux pas le/la quitter, y a les enfants”. 
  • “Je ne veux pas passer pour le méchant/la méchante auprès des enfants”. 

 

Alors réalité ou fiction? Doit-on vraiment rester dans un couple dysfonctionnel pour être de bons parents? 

 

La notion d’une parentalité réussie reste subjective et propre à chacun. Pour certain, il s’agira de faire des repas maison, de jouer avec ses enfants et de les amener à leurs activités extra scolaires. Pour d’autres, la communication, l’amour, la bienveillance et la disponibilité seront des maîtres mots indissociables d’une bonne parentalité. Bien entendu, ces deux manières d’exercer sa parentalité ne sont pas les seules à être pratiquées, mais dans ces deux exemples, tout comme dans les autres, l’amour d’un couple ne rentre pas en compte.  

 

Il est important de dissocier l’amour conjugal de l’amour familial. 

 

On peut ne plus aimer “amoureusement” son conjoint mais garder énormément de tendresse envers le père/la mère qu’il est et restera. Bien que vivant ensemble sous le même toit, le couple et la famille restent deux entités séparées. L’un fonctionnant très bien sans l’autre. 

 

Vous choisissez de rester uniquement pour ne pas faire de mal à vos enfants? 

Mais avez-vous entendu parler de la reproduction des schémas ? Il s’agit d’un schéma répétitif qui ne nous convient pas mais que nous reproduisons malgré tout dans notre vie, générant un sentiment d’impuissance. Bien souvent, ce schéma provient de notre enfance, et peut comporter divers scénarios. Pourquoi reproduisons-nous quelque chose qui ne nous convient pas ? Parce que, positif ou négatif, nous avons grandi dans ce schéma, et à défaut de nous rendre pleinement heureux, il nous sécurise, car il est connu.